Les origines de la guerre.

Les élèves impliqués dans le projet ont étudié les causes de la première guerre à travers la lecture des Unes des journaux.

Etude n°1:

Le petit Parisien

29 juin 1914: l’assassinat de l’archiduc d’Autriche François Ferdinand

La Une du journal ne parle que d’une chose, l’assassinat de l’archiduc d’Autriche et de sa femme: le criminel serait Princip, un étudiant nationaliste serbe ( en fait bosniaque) âgé de 19 ans qui invoquait pour cet attentat des motifs d’ordre nationaliste.

L’étudiant était nationaliste c’est à dire que son concept politique tentait de créer un état-nation: la Yougoslavie qui réunirait la Serbie et la Bosnie.

Des questions comme « y a-t-il un complot ? » sont soulevées. Les premiers suspectés sont les slaves car l’archiduc était slavophobe et rêvait d’une Autriche qui les assujettirait. Et, en effet, au cours de l’interrogatoire, Princip aurait avoué que les armes auraient été fournies par des Serbes.

Etude n°2 :

L’HUMANITE, 29 JUILLET 1914

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Voici une déclaration du Bureau Socialiste International, présente sur la Une de l’Humanité, le 29 juillet 1914.

Elle a été déclarée à l’unanimité les délégués des partis socialistes de tous les pays qui sont menacés par la « guerre mondiale ». En effet, bon nombre de pays étant susceptibles d’être impliqués dans cette guerre, celle-ci était déjà qualifiée de « mondiale » avant même d’avoir commencé.

Les représentants de toutes les nations étaient alors en faveur de la paix, et pour le règlement pacifique du conflit austro-serbe.Jean Jaurès et son parti, la SFIO, étaient contre la guerre et défendaient des idées pacifistes car étant Marxistes, ils prônaient une société égalitaire, où tous les ouvriers, quelle que soit leur nationalité, seraient égaux. La guerre serait pour eux nationaliste, et cela va a l’encontre de leurs principes. De plus, ce parti est antimilitariste.

Etude n°3:

LE MATIN

Le 31 juillet 1914 :

La Première Guerre Mondiale, n’a pas encore commencé, puisqu’elle débutera seulement quatre jours plus tard.

L’armée autrichienne serait entrée a Belgrade en Serbie. La population serbe a quitté la capitale en apprenant le bombardement et l’occupation de Belgrade par les Autrichiens. En effet, l’Autriche accuse la Serbie d’avoir assassiné leur futur héritier. C’est alors l’engrenage des alliances :

La Russie se mobilise contre l’Autriche, afin de soutenir la Serbie.

Quant à l’Allemagne, qui soutient l’Autriche, elle menace la Russie que si celle-ci continue sa mobilisation, elle serait dans l’obligation d’agir de la même façon.

Etude n°4 :

Le Petit Parisien

1er août 1914 :

HEURES TRAGIQUES : LA SITUATION INTERNATIONALE S’AGGRAVE : A LA MOBILISATION PARTIELLE RUSSE RÉPOND LA MOBILISATION GÉNÉRALE AUTRICHIENNE.A L’ÉTAT DE SIÈGE DÉCLARÉ EN ALLEMAGNE RÉPONDENT DE SÉRIEUSES MESURES MILITAIRES FRANÇAISES.

L’idée d’une revanche contre l’Allemagne pour reprendre les provinces perdues, l’ALSACE-LORRAINE, s’est éloignée peu à peu . Mais la France fait figure d’agressée par l’Allemagne. Le patriotisme des combattants est un patriotisme défensif. On est loin de l’image d’Épinal d’un pays partant « la fleur au fusil ».

Le samedi 1er août 1914, tous les clochers de France font entendre un sinistre tocsin. C’est la mobilisation générale. Le même jour, l’Allemagne, avec une longueur d’avance, déclare la guerre à la Russie.

ON A ASSASSINÉ JAURÈS !

L’assassinat de Jean Jaurès leader socialiste par Raoul Villain le vendredi 31 juillet 1914 alors qu’il dîne au café Croissant, à deux pas du siège de son journal, L’Humanité. Son meurtre met un terme aux efforts désespérés qu’il avait entrepris depuis l’attentat de Sarajevo pour empêcher la déflagration militaire en Europe. Son meurtrier est un nationaliste favorable à la guerre contre l’Allemagne.

Etude n°5 :

Le petit parisien – 2 aout 1914

Etude n°6:

Le Matin

Le 3 août 1914

Les incidents en France se multiplient. Une colonne allemande qui venait de passer en territoire français fut arrêtée dans sa folle incursion et fut canonnée par les locaux, espions allemands arrêtés, un caporal français tué par des officiers allemands.La guerre entre l’Allemagne et la France n’est pas encore déclarée mais suite aux multiples incidents on peut parler de déclaration de guerre non-officielle. Les raisons de ces hostilités sont: l’assassinat à Sarajevo de l’Archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et sa femme qui a tout déclenché. À l’époque l’Europe était divisée en deux blocs: France, Royaume Uni et Russie (Triple-Entente) d’un coté et Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie (Triple-Alliance) de l’autre. Vu que l’auteur de l’attentat était un Serbe, l’Empire Austro-Hongrois déclare la guerre à la Serbie, un pays qui était allié à la Triple-Entente. D’où « l’effet domino » de la guerre car les pays soutiennent leurs alliés.

Le 4 août 1914 : ça y est , l’Allemagne a déclaré la guerre à la France, Le Royaume-Uni entre aussi en guerre. Et l’Empire ottoman (turc) rejoindra les Allemands le 1er novembre.